Visitez Grazalema et son musée de la Couverture en Cadix Andalousie

5 (100%) 9 votes

Lors de petites vacances prises en octobre en Espagne, j’ai eu l’occasion de découvrir Grazalema, petite ville d’Andalousie (province Cadix). Moment atypique et marquant, la visite du musée de la fabrication de couvertures. Les paysages étaient beaux, et je suis revenu avec le produit artisanale du coin, la fameuse couverture en laine.

Musée de la fabrication de couvertures

couvertures en laineA Grazalema, le musée de la fabrique de couvertures est un incontournable. Il s’agit d’une ancienne nef, située à la périphérie du village, près de la station-service où sont exposées les machines qui constituaient l’industrie textile de Grazalema au XIXe siècle. Machines à filer, le diable, l’auto-factine, la carda et la mechera entre autres… Métiers à tisser en bois dans lesquels deux artisans : le maître et l’officier ou apprenti tissent les toiles et couvertures de Grazalema. Le moulin à foulon, toujours en service à côté de la machine à laver, le cintre et la chaudière, entre autres, constituent ce musée du textile. Les toits en bois de sapin espagnol avec des fermes ou des chevaux pour soutenir la structure est une autre des attractions de cet endroit où le poids de l’espoir est ici porté sur l’envie de rêver à la vie d’antan. Si vous voulez visiter, sachez que c’est fermé le week end.

Passage à la boutique pour se couvrir de laine

belle vue depuis la coline lors de mon voyage en espagneAu centre du village, Plaza de España, 19 (Calleja) est la boutique artisanale dédiée à la laine, produit phare ici forcément.  Vous pourrez trouver une variété de couvertures, ponchos, capes et différents accessoires presque tous pour femmes. Ce sont des produits en laine mérinos d’une douceur et d’une qualité maximales de tissus et finis dans l’usine de couvertures de Grazalema, il ne pourrait en être autrement.

Autres escapades inévitables dans cette belle ville espagnole

Avant de quitter la ville, il est indispensable de visiter la grande fontaine romaine « Fuenteabajo » située à l’ancienne entrée de Grazalema. Le Saint, appelé d’ailleurs ainsi à tort puisqu’il est en réalité un enfant de cœur, est la statue que l’on voit au sommet d’une des collines. Je vous recommande d’y faire un tour au sommert, au moins pour la vue imprenable. De presque n’importe quelle partie du village, vous pouvez apprécier de belles vues panoramiques. Le camping, La Ermita, Los siete pinos, La villa turística… Les églises comme La Aurora (sur la place du village) ou San José dans le quartier supérieur valent bien une promenade également.

La Puentezuela, une fontaine qui divise le village en quartiers supérieur et inférieur. Jopones et Jopiches respectivement. Les vues des rochers et de l’Asomadero. N’oubliez pas de vous promener sur la petite place et de déguster des tapas avant de quitter Grazalema… La Tienda Chica, où vous trouverez de la maroquinerie artisanale ou le magasin de poterie sont à voir absolument.

Auteur de l’article : pauline