Google et Apple se soucieraient de notre santé numérique ?

5 (100%) 8 votes

En 2018, le temps passé sur Internet a largement dépassé le temps passé devant la télévision, et l’usage intensif du smartphone n’y est pas pour rien. Certains parlent d’addiction aux smartphones, on entend de plus en plus parler de digital detox même. Et voilà que Google et Apple eux même veut nous aider à mieux vivre avec nos smartphones en prenant soin de notre santé numérique.

Google Digest : « vous avez mater trop de vidéos sur YouTube » !

Sur Androïd, Google veut nous aider à décrocher de notre smartphone avec l’application Androïd Dashboard. Elle comptabilise le temps passé sur son appareil favori, le temps sur les différentes applications. Google Digest vous avertit si vous êtes trop longtemps sur YouTube. Malheureusement, elle ne dit pas encore si vous regardez des vidéos qui raconte de la merde, ce serait peut-être plus efficace pour remettre notre génération (et la suivante) sur les bons rails de la culture.

Apple iOS12 : « vous devriez vous levez de votre canapé pour aller courir » !

Avec iOS12, Apple a fait de même avec son compteur de temps, nous indiquant là aussi le temps passé sur son iPhone et sur les diverses applications. Il y a une petite valeur ajoutée avec le suivi de la santé, via les compteurs de pas, et la mise en place de défis si vous avez aussi la montre Apple.

L’option « Ne pas déranger la nuit » évite à votre écran de s’éclairer et ainsi vous évite à vous la tentation de consulter vos mails si vous vous réveiller pendant la nuit.

Pompiers pyromanes ?

Ces deux géants essayent donc de nous faire croire qu’ils veulent nous aider à ne pas être autant sur nos smartphones. Avouons que c’est assez cocasse au vu de tous les efforts déployés pour nous rendre addictif. Evidemment, avec bien plus de conviction et de moyens. Cela ressemble ainsi plus à un écran de fumée afin de montrer qu’ils font tout pour éviter à notre jeunesse de s’y perdre. Je vous invite à lire cet article sur le sujet, plus consacré à l’iphone qu’à l’androïd, mais l’idée reste la même.

Auteur de l’article : pauline