Conseils pour démarrer avec l’impression 3D

5 (100%) 8 votes

La vitesse à laquelle la technologie d’impression 3D se développe est époustouflante. Les grandes entreprises comme les particuliers ont déjà accès à cette technologie et peuvent l’utiliser pour imprimer des objets 3D étonnants.

L’impression 3D est assez complexe et en tant que telle, toute personne ayant l’intention de s’y lancer doit être consciente de quelques éléments vitaux qui lui permettront d’être à la hauteur de ce que cela implique. Ceci dit, voici 5 conseils qui vous aideront à vous lancer dans l’impression 3D :

Apprenez les bases de l’impression 3D

Avant que l’impression 3D puisse vous être bénéfique, vous devrez investir du temps pour apprendre les ficelles du métier. C’est l’un des points les plus importants pour commencer. Vous aurez besoin de savoir de quoi est faite la technologie, comment la machine fonctionne, les différents types de filaments et tout le reste.

L’impression 3D est fortement dépendante des modèles 3D réalisés à l’aide d’un logiciel de CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Il est essentiel que vous appreniez à utiliser un logiciel de CAO afin de pouvoir concevoir vos propres modèles 3D pour l’impression 3D.

L’étalonnage de votre imprimante 3D détermine en grande partie votre produit final

Lorsque vous commencez à imprimer en 3D, gardez à l’esprit que le calibrage est essentiel pour déterminer la précision de l’objet final que vous imprimez. Lorsque le calibrage n’est pas correctement effectué, vous remarquerez probablement que les calques se désynchronisent ou que vous finirez par imprimer des formes bizarres, surtout dans les objets avec des surplombs.

Les porte-à-faux sont sujets à un mauvais étalonnage car ils nécessitent une précision totale de la part de l’imprimante. Un moyen facile de calibrer votre imprimante 3D est d’utiliser un pied à coulisse numérique pour mesurer les côtés de vos cubes.

Décomposez vos objets en composants plus petits

Lorsque vous démarrez l’impression 3D, comprenez que la technologie d’impression 3D ne s’est pas développée au point de pouvoir imprimer des objets complexes en une seule pièce à la fois. Ainsi, vous devrez décomposer vos objets complexes en composants plus petits pour éviter que votre objet final n’ait des porte-à-faux tombants et des couches non alignées.

Si vous ne décomposez pas vos objets en petits morceaux, une petite erreur commise par votre imprimante 3D déformera l’objet final qui sera imprimé.

Il existe différents types de filaments 3D que vous pouvez utiliser

Dans le passé, les imprimantes 3D utilisaient deux types de filaments : l’acide polylactique (PLA) et l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS). Bien qu’ils soient encore les filaments les plus couramment utilisés dans les imprimantes 3D dans le monde entier, de nouvelles options sont disponibles pour leur utilisation.

Les filaments se distinguent par leur aspect et leur toucher. Ils se comportent différemment selon le matériau dont ils sont faits. Ne vous limitez pas aux deux filaments couramment utilisés ci-dessus, mais expérimentez plutôt avec la vaste gamme d’autres filaments disponibles.

Joignez-vous à un forum sur l’impression 3D pour vous aider à grandir

L’impression 3D est compliquée, il est donc sage de rejoindre une communauté d’autres passionnés de l’impression 3D pour partager vos expériences d’impression 3D, poser des questions et obtenir des conseils professionnels pour vous aider à perfectionner vos compétences. Ainsi, lorsque vous commencez à imprimer en 3D, assurez-vous de faire partie d’un forum 3D dynamique avec lequel vous pourrez marcher tout au long de ce voyage.

Sinon,

Pour vous aider à choisir une imprimante 3D avec laquelle travailler, consultez un guide de l’acheteur sur les meilleures imprimantes 3D sur le marché aujourd’hui.

Auteur de l’article : pauline